Romans
 
 

Tchao papy 



Alice Editions

Collection Deuzio

Illustrations Florence Weiser



25 octobre 2012

Roman 9-13 ans

ISBN : 978-2-87426-177-0

Prix : 12,50 euros

Le résumé :

Hippolyte a 79 ans et la maladie d’Alzheimer qui pèse sur lui comme une épée de Damoclès. Pourtant, il n’a pas l’intention de finir ses jours en maison de retraite. Aidé de Léo, son petit-fils de 12 ans, il entreprend un voyage dans un lieu qui lui rappelle sa jeunesse et qu’il a toujours voulu revoir. C’est l’occasion pour Léo d’assumer ses responsabilités face à un grand-père qui perd les pédales et de découvrir, grâce à un secret enfin dévoilé, le vrai sens de la vie.

La genèse :

C’est avant tout une expérience familiale avec une grand-mère au coeur tendre atteinte de la maladie d’Alzheimer et un grand-père qui a beaucoup compté dans ma vie. La combinaison des deux a donné naissance au personnage d’Hippolyte.


L’idée du roman était double : il n’y a pas d’âge pour réussir sa vie, ce qu’incarne Hippolyte du haut de ses 79 ans, et il est difficile à 12 ans de projeter tout une vie devant soi, ce que symbolise Léo, le petit-fils d’Hippolyte.


Le défi a donc été de faire parler de la vieillesse à un adolescent, en sachant que pour Léo tout était à venir et que pour Hippolyte, tout était déjà passé.


Il me fallait donc une histoire commune au cours de laquelle tout allait se jouer : elle voit le jour dans la maison de vacances à Aubusson, un endroit qui cristallise tous les possibles. Plus de passé ni d’avenir mais un présent où Léo et Hippolyte partagent une expérience de vie commune qui sera déterminante pour chacun. L’ancien a transmis son savoir, le jeune lui a donné l’énergie pour le faire : mes deux protagonistes sont campés, complices et complémentaires. Désormais, je peux commencer à écrire !


Et je ne suis pas seule quand j’écris. Mon quotidien s’enrichit de personnages qui finissent par habiter chez moi pour quelque temps : un peu troublant pour mon entourage parfois !


D’ailleurs, parlons-en de cet entourage très présent et sans lequel je ne serais pas tout à fait la même… C’est avec lui que j’écris aussi. Mon fils, qui commence l’écriture d’un conte en même temps que je poursuis la mienne. Mon mari, dont la critique m’est très utile. Ma mère dont les encouragements et le soutien sont inestimables. Mon père qui, au détour d’un coup de fil, me demande si mon bouquin avance. Et puis il y a les amis d’hier et d’aujourd’hui, qui viennent souvent aux nouvelles. Mais aussi les petits mots des uns et des autres qui s’enquièrent de l’avancement d’une histoire. Alors merci à celles et ceux qui m’accompagnent depuis toujours et aux autres, qui traversent ma route avec intérêt.

Ecrire avec :